FSU Essonne

Bourse du Travail départementale de l’Essonne : ouverture de négociations !

vendredi 23 juin 2017 par Webmestre

Après avoir menacé les organisations syndicales de l’Essonne de les déloger de la Bourse du Travail départementale située sur la place de l’Agora à Evry (par un simple courrier en décembre 2016), le Président du Conseil départemental de l’Essonne, François Durovray, confronté à 6 mois de mobilisation unitaire de l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, UNSA, semble avoir renoncé à ce projet.

Depuis 6 mois, pétitions en ligne et sur les marchés, rassemblements, meeting unitaire avec plusieurs leaders syndicaux nationaux (Bernadette GROISON pour la FSU, Philippe MARTINEZ pour la CGT, Pascal PAVAGEAU pour FO, etc) ont nourri une mobilisation croissante et une détermination inflexible des agents, salarié.e.s, retraité.e.s, citoyens et citoyennes attaché.e.s à notre présence dans un lieu central et adapté à l’activité syndicale – tandis que la « solution » proposée par le Conseil départemental, reloger les organisations syndicales dans les anciens locaux du SDIS 91, apparaissait non seulement inadaptée à l’activité syndicale, mais aussi peu pertinente sur le plan financier.

Le Conseil départemental a donc « suspendu » son projet de nous déloger le 30 juin 2017 et lancé le début de négociations à la veille des élections législatives. Il s’agit pour nos organisations syndicales d’un premier succès, qui appelle toutefois toute notre vigilance quant aux conditions dans lesquelles le Conseil départemental entend nous maintenir dans les locaux. Une première réunion, le 9 juin, s’est tenue entre les secrétaires généraux des organisations syndicales de l’Essonne et des personnalités – non élues – représentant le Conseil départemental. Il y a été question des travaux prévus par le Conseil départemental dans ce bâtiment (le coût annoncé par François Durovray pour justifier notre déménagement était de 6 millions d’euros, nous sommes redescendus à environ 2 millions d’euros), et de la nouvelle convention d’occupation des locaux à mettre en place, avec des questions cruciales comme le gardiennage ou la prise en charge des fluides (chauffage, eau, électricité, etc).

A ce stade des négociations, l’intersyndicale reste plus que jamais mobilisée et vigilante ; elle étudie les propositions faites par le Conseil départemental de l’Essonne.










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives