FSU Essonne

Éducation nationale : le CHSCT de l’Essonne n’a pas chômé !

vendredi 23 juin 2017 par Webmestre

Trois visites du CHSCTD ont été réalisées dans des établissements des premier et second degrés sur le thème de l’accueil des nouveaux personnels à la rentrée et en cours d’année scolaire. Les échanges ont démontré la pertinence de cette question. En effet, de par sa taille, l’académie de Versailles est une académie d’accueil et de nombreux établissements du département voient arriver tous les ans de jeunes collègues pour leur premier poste ou des contractuels pour pourvoir des postes restés vacants. Qu’est-il mis en place pour cet accueil ? Quelles sont les difficultés rencontrées par ces nouveaux collègues ? Quel est l’impact pour les personnels en place ? L’étude des questionnaires remis aux différents agents des établissement visités va permettre de rédiger des préconisations pour faciliter l’intégration des nouveaux personnels.

Des groupes de travail ont été mis en place pour la réalisation de fiches ressources ayant pour thème des questions récurrentes telles que l’amiante ou les conditions de travail lors de rénovations des locaux. Dans quel cas peut-il y avoir présomption de présence d’amiante ? Dans ce cas, quelles sont les obligations en cas de travaux ? Quels sont les documents obligatoires sur les lieux de travail ? Comment communiquer pendant des travaux ? Une fois finalisés, ces documents seront mis à la disposition des personnels qui pourront les utiliser pour faire avancer la prévention de la santé au travail sur leur lieu d’exercice.

Un CHSCTD spécial DSDEN s’est tenu il y a deux semaines, portant sur la sécurisation des locaux liée au plan vigipirate et sur une modification de l’accueil du public. Le bâtiment jusque-là libre d’accès va être équipé de portes à ouverture contrôlée par des badges. Il faut donc prévoir une organisation pour contrôler les entrées des personnes étrangères au service. Ces changements vont impacter les conditions de travail des personnels. Il est du ressort du CHSCTD de réfléchir sur les solutions proposées afin de vérifier qu’elles ne vont pas induire des risques pour la santé des personnels. Un accueil par un agent isolé, par exemple, ne peut être acceptable. Les représentants de la FSU se sont félicités de la tenue d’un CHSCTD spécifique à des services administratifs. Cela a permis de rappeler que la FSU s’intéresse à toutes les catégories de personnel.

Pour autant le bilan ne serait pas complet si on ne rappelait pas l’absence d’Inspecteur-trice de Sécurité et Santé au travail depuis le début d’année scolaire, personne pourtant indispensable à la prévention de la santé au travail et dont le recrutement ne semble pas imminent alors qu’il est obligatoire. Les moyens médicaux restent désespérément insuffisants . Le médecin-conseil auprès du recteur a préconisé lors d’un CHSCT académique un minimum de 4 médecins des personnels par département de l’académie de Versailles. Le département de l’Essonne n’en compte qu’un, voire épisodiquement deux.

Enfin, les représentants des personnels FSU sont de plus en plus fréquemment saisis pour des problèmes liés aux pratiques d’encadrement. Les collègues expriment une souffrance au travail liée aux injonctions de leur hiérarchie et font face à des conflits de valeur. Ces agents se trouvent souvent désemparés devant l’absence de réponse ou de prise en compte de leur situation alors qu’ils ont alerté le CHSCTD. Les interventions des membres du CHSCTD sur ces cas visent à traiter le problème en amont et ils déplorent de devoir trop souvent gérer au final dans l’urgence et non la prévention. La question de la formation des personnels d’encadrement à la prévention des Risques Psycho-Sociaux (RPS) ne peut rester ignorée. Les représentants FSU au CHSCTD incitent fortement les collègues en situation de conflit qui les conduit à se mettre en arrêt maladie, à déclarer des accidents de travail pour souffrance au travail. En effet, outre le fait que les personnels n’ont pas à payer à l’aide de leur droit à congé maladie, c’est un moyen de rendre visible le coût des RPS. Ce n’est malheureusement qu’en voyant la facture que l’institution se décidera à prendre les mesures adéquates.

Les représentants FSU des personnels de l’Education nationale
au CHSCT de l’Essonne










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives